Association des Familles des victimes
du 26 Mars 1962
et de leurs Alliés
Accueil | Nos actions | Qui sommes nous? | Témoignages | Revue de presse | video | Réactions des parlementaires | Vos réactions |

Toutes les réactions

LOUIS GISCARD D'ESTAING (UMP)

10/02/2005

Tout d'abord, la rédaction initiale de l'hommage aux victimes civiles, prévu à l'article 1er bis, était meilleure et plus adaptée. En effet, le Sénat, en élargissant considérablement cet hommage, l'a affaibli. Au même article, comme l'a souligné le rapporteur, il serait justifié de prévoir un hommage aux victimes de la rue d'Isly tuées le 26 mars 1962, après les accords d'Évian donc, et qui sont mortes pour la France.