Association des Familles des victimes
du 26 Mars 1962
et de leurs Alliés
Accueil | Nos actions | Qui sommes nous? | Témoignages | Revue de presse | video | Réactions des parlementaires | Vos réactions |

Toutes les réactions

M RUDY SALLES (UDF)

10/02/2005

Tel n'est malheureusement pas le cas, puisque nous envisageons d'ores et déjà un prochain texte. Le Gouvernement et l'Assemblée nationale auront donc à travailler à nouveau sur les questions qui restent en suspens, et en particulier la reconnaissance du statut de mort pour la France pour les victimes du massacre de la rue d'Isly, dont nous avons longuement débattu. On ne peut pas dire qu'il y ait eu une opposition de fond sur ces questions, mais la discipline du groupe UMP a fait que nous avons vu repousser notre amendement, et je le regrette profondément.