Association des Familles des victimes
du 26 Mars 1962
et de leurs Alliés
Accueil | Nos actions | Qui sommes nous? | Témoignages | Revue de presse | video | Réactions des parlementaires | Vos réactions |

Actualités

Cérémonie et messe de recueillement les 26 mars 2017 et 27 mars 2017 lire la suite

26 Mars 2017

Cérémonie de recueillement au Mémorial National de la guerre d'Algérie.

Quai Branly, à Paris (7ème). DIMANCHE 26 Mars 2017 à 11h00. Seront associés à cet hommage, les Disparus, les Harkis, les victimes de massacres notamment le 5 juillet 1962 à Oran

Merci de vous munir d'une fleur bleue, blanche ou rouge. Chacun la déposera devant la colonne centrale de ce monument où la liste de nos martyrs identifiés à ce jour, est désormais inscrite.

Lundi 27 mars 2017, 18h30

Une messe sera célébrée en l'Eglise Saint-Nicolas du Chardonnet, 23 rue des Bernardins Paris 5ème (Métro Maubert-Mutualité) Depuis le 26 mars 1999, dans cette paroisse la statue de Notre-Dame d'Afrique veille définitivement sur la plaque dédiée à nos morts

Association des familles des Victimes du 26 mars 1962 - BP 20 027 - 95321 ST LEU LA FORET CEDEX
isly26mars@wanadoo.fr

masquer le texte

Accueil

Ce site a pour objet de compléter celui créé depuis quelques années par notre association. Il est essentiellement constitué de témoignages de personnes ayant vécu ce massacre. Notre seul but est d'enrayer l'oubli et de rendre justice à nos Morts trop souvent abandonnés, voire insultés...

Les victimes de la fusillade de la rue d'Isly ont un nom.

Lors du débat pour la loi pour les rapatriés en 2005, sous notre impulsion, il a longuement été question de la fusillade de la rue d'Isly. Mais aujourd'hui qu'en reste-t-il ? Des promesses sans lendemain..

En 2002, notre association a pu faire entendre son témoignage sur les chaînes de télévision. Pour la première fois, depuis 40 ans, on nous donnait enfin la parole, le film de la fusillade est passé sur les écrans; Mais le lendemain ? Personne, aucun intellectuel, aucun historien, aucune association des droits de l'homme ne s'en est ému.

Pire, certains voudraient nous faire taire. Nous sommes, nous les familles des victimes, leur mauvaise conscience. Certains voudraient nous faire taire. Nous avons choisi de parler, de hurler pour défendre les nôtres.

Notre association se bat pour que chacun sache et pour que Justice soit rendue aux êtres chers qui nous ont été arrachés.

Nous avons déposé depuis plusieurs années auprès du Ministère des Anciens Combattants une demande de plaque à sceller dans la Capitale, dans un lieu prestigieux, à la Mémoire de la centaine de Morts tombés le lundi 26 mars, rue d'Isly, massacrés pour avoir voulu conserver cette terre de France en Algérie. Sur cette plaque devra être inscrits le nom de chacune des victimes ainsi que date du 26 mars 1962 afin que chacun sache, que le passant s' interroge, que les autorités s' inclinent.

Parce qu' elles ont été sacrifiées pour leur attachement à cette terre française, nous demandons, nous exigeons cette reconnaissance. c' est le but de notre dossier remis au Ministere des Anciens combattants.

Notre association a pour vocation la défense de la Mémoire des victimes de la fusillade du 26 mars 1962.